Téléthon Morzine: 30 heures d’immersion – le témoignage de Tom GRUNDMANN

Le Téléthon : 30 ans déjà ! Pour marquer cet anniversaire, ma structure « Les P’tites Bulles » à Sciez et le club « La Palanquée » de Morzine ont décidé de marquer le coup en organisant 3 fils rouges (voir  article ICI et ICI)
– 30h d’immersion en autonomie complète pour moi
– 24h d’immersion en autonomie complète pour Emeline MASSON
– 24h de plongée en relais pour les enfants de 6 à 17 ans (13 enfants ont participés)

30 heures sous l’eau, ce n’est pas un challenge sans conséquences : fatigue, cloques, mal aux reins etc…). Mais le mérite revient surtout :
– à Emeline, qui pour des raisons médicales a dû sortir au bout de 13h20. Mais cette performance reste néanmoins un grand record féminin.
– aux enfants qui ce sont relayés pendant 24h, à raison de 30 minutes par immersion, pendant laquelle ils ont eu la mission de faire une frise en dessin grâce à des crayons gras.

Durant tout ce temps, toute l’équipe de bénévoles (plus de 70 personnes venues du grand Est de la France) se sont afférés pour faire des baptêmes mais aussi pour proposer des essais du mythique détendeur Mistral mais aussi d’un casque de marche, d’un masque facial, de side -mount et même découvrir la PSP.

Les plongeurs de clubs de Sallanches et de Passy ont montés une équipe handi-plongée.

Près de 100 baptêmes et essais ont ainsi pu être menés à bien sous l’oeil vigilant de six cadres E3 que je tiens a remercier particulièrement, ainsi que tous les bénévoles de Haute-Savoie, de l’Ain, d’Alsace de Bourgogne .

C’était une très belle expérience qui devra être renouvelée pour l’avenir surtout quand on sait qu’elle nous a permis de récolter plus de 1500 euros pour cette belle opération nationale.

Peu importe les séquelles que représentent 30h de notre vie face à la maladie de ces enfants

Je tiens a remercier tout le monde et vous donne rendez vous l’année prochaine pour un nouveau challenge. Nous avons été forts pour gagner une bataille contre un ennemi sournois mais la guerre est loin d’être aboutie
Tom GRUNDMANN