Club Subaquatique d’Evian : Olivier MONNERON succède à Timothée LOUIS à la présidence du club

Après 2 ans à la tête du Club Subaquatique d’Evian, Thimothé LOUIS, avait fait savoir son intention d’abandonner ses  responsabilités de président du club, au profit d’une personne plus disponible.
Olivier MONNERON, est plongeur depuis plus de vingt ans et il est arrivé dans la région il y a six ans. Bien décidé à poser ses valises en Chablais, il s’est s’investi pleinement au sein  du Club Subaquatique d’Evian. Un an plus tard, alors que Thimothé avait annoncé son intention de quitter la présidence, Olivier a saisi cette opportunité pour proposer sa candidature avec la ferme intention d’impulser une nouvelle dynamique au club.
Ce club très convivial, regroupe une quarantaine de licenciés et il est très investi sur son territoire aux côtés de la municipalité d’Evian. Sur le site de la commune, une très belle vidéo met d’ailleurs le club en vedette.
N.D.L.R : Les membres du comité départemental FFESSM de Haute-Savoie remercient Thimothé pour sa présence régulière et impliquée à nos réunions et pour sa capacité à créer du lien avec les clubs du secteur et au-delà.
Nous souhaitons la meilleure réussite à Olivier ! 

Continuer la lecture de Club Subaquatique d’Evian : Olivier MONNERON succède à Timothée LOUIS à la présidence du club

COVID19 – les déclarations de M. Préfet de Hte-Savoie sur la reprise des activités sur le lac d’Annecy au micro de Richard VIVION

A quelques heures du déconfinement, la communauté subaquatique s’interroge quand à une prochaine reprise des activités dans nos lacs.
A l’occasion des cérémonies du 8 mai, Richard VIVION de Radio France a posé la question à M. Pierre LAMBERT, Préfet de Haute-Savoie. Si la navigation des bateaux pourrait reprendre dès le 11 mai, il semble que les activités de “baignade” individuelle ne pourront pas redémarrer avant début juin, au mieux.
Ecouter la déclaration de M. Le Préfet ICI.

Un extrait de cet interview :
– Monsieur le préfet, le maire d’Annecy a annoncé vouloir vous faire une demande de dérogation pour la réouverture du lac d’Annecy aux activités nautiques, l’avez-vous reçue ? Et quelle est votre position ?
Il me l’a faite oralement et il va me la faire par écrit. Je vais l’étudier avec bienveillance et réalisme dès lors qu’il s’agira de me demander l’autorisation de navigation sur le lac. C’est à dire la possibilité d’accéder au lac en barque pour y pêcher, la reprise des activités de la Compagnie des bateaux ou encore celle des loueurs de pédalos. Je pense évidemment qu’il y a une forte attente de la population de pouvoir profiter de ce cadre exceptionnel.
Vous dites reprise de certaines activités mais pas de toutes les activités liées au lac. Continuer la lecture de COVID19 – les déclarations de M. Préfet de Hte-Savoie sur la reprise des activités sur le lac d’Annecy au micro de Richard VIVION

Christine PAGET présidente de club témoigne de son quotidien à la tête d’Aquateam

 Le témoignage de Christine PAGET, présidente de club recueilli avant le COVID.
– Christine, voilà un peu plus d’un an que tu es présidente du club d’AQUATEAM ! En tant que femme as-tu vécu des difficultés spécifiques ?

Je ne crois pas que les difficultés rencontrées soient en lien avec le fait que je sois une femme. Néanmoins le fait de l’être me force parfois à tenir bon face aux egos masculins, les hommes étant majoritaires dans notre club et notamment au comité. J’ai toujours en tête que les décisions ou orientations que nous prenons, sont celles qui doivent profiter à l’ensemble des adhérents du club
– Quelles sont tes motifs de satisfactions ?
Nous voulons que notre club soit un club convivial qui permet à des plongeurs de plonger avant toute chose et de se former dans un second temps, en fonction des disponibilités de nos encadrants. Cette année, c’est avec cet objectif que nous avons organisé les sorties d’explo, principalement pour se faire plaisir en faisant passer les formations N2 et N3 au second plan. Le constat avait été fait que les encadrants étaient en overdose de formation. Auparavant chaque plongée se transformait presque systématiquement en plongée de formation. Résultat : une baisse de motivation chez les encadrants et une baisse des sorties d’explo pour les adhérents. C’est une de mes satisfactions d’avoir pu proposer cette année une bouffée d’air aux adhérents comme aux encadrants. Continuer la lecture de Christine PAGET présidente de club témoigne de son quotidien à la tête d’Aquateam

ENERGIE SPORTS : Julien DEON succède à Didier BARDIN à la présidence du club.

 Après 9 années passées à s’occuper pleinement du club Energie Sports Plongée, Didier BARDIN a souhaité passer le flambeau.
Arrivé dans la région depuis deux ans et aussitôt membre de ce club, j’ai pris le relais à l’assemblée générale de janvier 2020 pour diriger l’association.
MF2 et plongeur depuis une vingtaine d’années, nous aurons l’occasion de nous rencontrer sur notre terrain de jeu favori, le lac.
Julien DEON, président section plongée ENERGIE SPORTS Saint-Jorioz
N.D.L.R : Les membres du comité départemental FFESSM de Haute-Savoie tiennent à remercier Didier BARDIN pour son investissement à la tête du club durant tant d’années. Son action à ce poste, a permis de resserrer encore les liens de ce club avec l’ensemble de la communauté fédérale de Haute-Savoie. Nous lui souhaitons une belle réussite pour la suite dans ses activités artistiques et commerciales avec TIMOU CREATION. Voir aussi ICI.

COVID19 – La Société Belge de Médecine Hyperbare et Subaquatique exprime des doutes concernant la reprise de la plongée pour les plongeurs guéris.

Partout dans le monde, des scientifiques et médecins spécialistes de médecine hyperbare et subaquatique produisent des documents exprimant leurs réserves quant à une reprise normale de l’activité de plongée pour des pratiquants guéris du COVID19, même pour des formes asymptomatiques.
La Société Belge de Médecine Hyperbare et Subaquatique a elle même publié un document en ce sens le 12 avril dernier.

COVID19 – Reprise de plongée pour les malades guéris : les inquiétudes du Dr Hartig.

Frank HARTIG, médecin plongeur, qui dirige le service des urgences d’Innsbruck (Tyrol), dans un article publié dans le magazine de plongée Tek allemand Wetnotes, s’interroge sur les effets pulmonaires du COVID19, y compris dans des formes légères, pour la reprise de la plongée.
Voir l’article .

COVID19 – Les réflexions de Fred DI MEGLIO pour une reprise de la plongée

Fred DI MEGLIO vient de produire un document très complet, mais empreint d’humilité concernant nos connaissances, sur ce virus et la possible reprise des activités de plongée après le déconfinement.
Il essaie, dans la mesure de nos connaissances actuelles, de dresser un tableau aussi exhaustif que possible sur les mesures à organiser et à mettre en oeuvre.
A lire absolument !

Boucle d’eau : l’eau du lac prise dans le trou du Boubioz climatisera les Trésums-Marquisats.

Quels impacts pour les plongeurs ?
En 2017, les premières études concernant la possibilité de créer une boucle d’eau pour chauffer la piscine des Marquisats et le nouveau quartier “Avant scène” aux Trésums-Marquisats,  avaient légitimement créé un émoi chez les élus du CODEP-FFESSM74. Le projet prévoyait en effet de puiser l’eau du lac dans le trou du Boubioz avec des impacts réglementaires à la clef et des limitations possibles de la pratique subaquatique dans ce secteur prisé des plongeurs. La température de l’eau rejetée dans le lac posait aussi question en ce qui concerne l’impact sur la faune et la flore de ce secteur du lac.
C’est ainsi que le président du CODEP a pris contact avec Thierry BILLET, élu municipal d’Annecy en charge du projet et les responsables du cabinet IDEX/SGI, la société d’ingiénerie porteuse du projet à Annecy et forte de son expérience à Genève avec la réalisation  de la boucle d’eau qui alimente depuis plusieurs années les organisations internationales.
A la demande du CODEP, une réunion de présentation et d’explication du projet à destination exclusive des plongeurs a donc été organisée à la maire d’Annecy le 16 octobre 2017. Le président du CODEP avait convié à cette réunion les présidents des deux plus gros clubs du lac, le plus à même de faire valoir les interrogations des plongeurs. Claude MARTINI, ancien président du CSA accompagné de Gérard MENARD, son adjoint et désormais président du club, étaient les mieux placés pour poser les bonnes questions concernant le maintien sans obstacles réglementaires de la pratique subaquatique dans ce lieu mythique. Christian PERRIERE, président de la Coulée Douce, impliqué depuis de très nombreuses années auprès du SILA, apportait quant à lui un questionnement plus général sur l’impact de cet équipement sur le lac.
Les réponses apportées par les élus et les techniciens du cabinet IDEX/SGI ont été de nature à rassurer les plongeurs. Par exemple, l’impact sur la faune et la flore n’est pas mesurable dans le lac Léman malgré plusieurs années de fonctionnement. Au contraire, les conduites de puisage ont généré des lieux de fixation de la vie subaquatique en favorisant son développement.
En ce qui concerne, les éventuelles impacts réglementaires sur la pratique subaquatique dans ce secteur, les responsables de l’unité Lac de la DDT74, ont apporté une réponse sans ambiguïté : il n’y aura pas de limitation.
Les travaux débuteront prochainement pour une mise en service début 2021 (voir l’article du Dauphiné Libéré).

Projet Hemimysis : des petites crevettes invasives !

“Chers amis plongeurs,
Vous êtes sollicités pour participer à un projet de recherche consistant à mieux connaitre l’écologie de la petite crevette rouge sang Hemimysis anomala, espèce invasive, qui semble proliférer dans les grands lacs péri-alpins et ailleurs.
Les enjeux autour de cette espèce sont aujourd’hui nombreux et portent sur son rôle au sein du réseau trophique. Les questions sont typiquement de savoir : quelle est son importance quantitative ; quelles sont ses proies préférentielles ; quel est le type d’interférences écologiques qu’elle occasionne (compétition, prédation).
Ce projet, imaginé sur trois années consécutives, vise à aborder la phénologie trophique (variations temporelles des interactions trophiques, principalement la prédation) et comportementale (variations nycthémérales et saisonnières des essaims) au niveau d’un site pilote du lac Léman.

Le site de plongée pilote (où la plongée est régulière) est situé à Saint-Disdille (Thonon) : il permettra d’y réaliser des observations, des images, des prélèvements et des analyses. Cependant, des observations sur d’autres sites et d’autres lacs permettront de renforcer les conclusions obtenues au niveau du site pilote. Dans ce but, un questionnaire a été préparé et une plaquette imaginée pour vous.
Ce projet relève donc aussi beaucoup de ce que l’on appelle « les sciences participatives » faisant appel aux citoyens pour aider la recherche. Vous l’aurez compris, on aura énormément besoin de vous. Ce document a été fait afin que vous participiez pleinement à cette étude. Merci d’avance pour votre implication.”
Stéphan JACQUET & Victor FROSSARD

Financé par le CARRTEL, l’OFB et le comité régional FFESSM AURA (partenaire), ce projet fait avant tout appel à notre communauté de plongeurs, car la mieux placée pour aider la recherche sur cette espèce. Il suffit de renseigner un questionnaire (voir projet complet ci-dessous) que l’on peut remplir directement sous l’eau sur une plaquette dédiée qu’il faut demander à son club, à la commission bio ou au CODEP.
Vous pouvez bien contacter  Stéphan JACQUET (stephan.jacquet@inrae.fr) et lui envoyer vos résultats au fur et à mesure.
Projet complet ICI